Comprendre la fatigue

La fatigue est le point commun à de nombreuses affections. Selon la cause, on peut distinguer :

- l’asthénie fonctionnelle : physiologique (période de croissance ou de convalescence) ou réactionnelle (surcharge de travail, stress), elle est souvent associée à des troubles du sommeil et ne présente pas d’autres symptômes. Elle prédomine le matin et varie d’un jour à l’autre.

-  l’asthénie organique : elle ne disparaît pas avec le repos, augmente le soir et est constante d’un jour à l’autre. Souvent associée à un amaigrissement et une pâleur, elle peut être due à une maladie (maladie thyroïdienne, cancer), une carence ou un traitement en cours.

- l’asthénie psychique : il s’agit d’une fatigue du matin accompagnée de troubles du sommeil, un sentiment de tristesse, d’angoisse, un manque d’envie. Cette fatigue est parfois le premier signe d’une dépression.

Des conseils simples pour diminuer une fatigue

  • Se réserver des moments de repos et de loisirs dans la semaine.
  • Faire du sport pour évacuer le stress.
  • Avoir des horaires de coucher et de lever réguliers.
  • Modifier son hygiène de vie.
  • Ne pas sauter de repas, ne pas faire de régime drastique, bien déjeuner le matin.
  • Savoir reconnaître ses limites et ne pas aller au-delà de ses capacités.

Des solutions pour lutter contre une fatigue

Pour lutter contre une fatigue, il faut tout d’abord en chercher la cause et la traiter : troubles du sommeil, apnée du sommeil, surmenage, stress, convalescence par exemple.

Pour un résultat plus rapide, des compléments alimentaires peuvent être utilisés. Les complexes de vitamines et de minéraux apportent des éléments indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. En général, ils sont indiqués lorsque la fatigue est accompagnée d’une alimentation déséquilibrée. La vitamine C présente un effet stimulant nerveux et musculaire. Nécessaire à la fabrication des anticorps et des globules rouges, elle s’avère intéressante en période de convalescence ou en prévention des infections ORL. En cas de surmenage et de troubles du sommeil, le magnésium associé à la vitamine B6 peuvent être conseillés.

Les acides aminés présentent un avantage en cas de fatigue physique prédominante ou de convalescence. En effet, ils entrent en jeu dans la production d’énergie et contribuent à la synthèse des protéines musculaires.

Les psychostimulants peuvent être conseillés pour lutter contre la fatigue intellectuelle en améliorant la vigilance. Leur utilisation doit être limitée à 1 mois.

La gelée royale et le pollen, produits naturels riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments, sont recommandés pendant la croissance ou en cas de convalescence.

Fatigue, quand consulter ?

Etre fatigué est une plainte courante et l’asthénie fonctionnelle ne nécessite pas l’avis d’un médecin. Cependant, il est parfois nécessaire d’envisager un bilan et de consulter son médecin, notamment en cas de :

  • Asthénie organique, pour en déterminer la cause, ou psychique, pour révéler une dépression.
  • Fatigue ou asthénie survenant brutalement.
  • Fatigue installée.
  • Fatigue non liée à une cause évidente (manque de sommeil par exemple).
  • Perte d’appétit, amaigrissement.
  • Fièvre.
  • Soif importante et inhabituelle.

Le + du pharmacien

  • Pour diminuer les risques de fatigue, repensez votre rythme de vie et mangez équilibré.
Annuaire des services de santé