Comprendre la toux

La toux est un acte réflexe ou volontaire permettant d’expulser les mucosités et les particules inhalées, présentes à la surface des muqueuses. La toux est un mécanisme de défense permettant de protéger les poumons. Selon la durée de la toux, on parle de toux aiguë (moins de 7 jours) ou de toux chronique (plus de 3 semaines). On distingue 2 types de toux :

  • La toux sèche est déclenchée par l’irritation des voies respiratoires. Elle est improductive, sans présence de mucus et souvent associée à une infection ORL telle que bronchite aiguë, rhinopharyngite ou trachéite.
  • La toux grasse ou productive est une toux utile. Les cellules bronchiques sécrètent un mucus piégeant les bactéries et les poussières inhalées. Le rôle de la toux est de ramener ses expectorations afin de les éliminer.

Des conseils simples pour limiter une toux

  • Limiter le tabagisme actif et passif (la fumée de tabac), supprimer les atmosphères enfumées.
  • Aérer les pièces régulièrement.
  • Eviter les produits irritants tels que parfums ou aérosols.
  • Prendre du miel avant le coucher peut apaiser les toux nocturnes.
  • Surélever la tête avec des oreillers pour éviter de tousser en position couchée.
  • Boire abondamment.
  • Bien laver le nez des enfants avec du sérum physiologique, plusieurs fois par jour, et se laver les mains après ou utiliser un gel hydro-alcoolique.
  • Utiliser des mouchoirs en papier et les jeter après usage.
  • Porter un masque en cas de toux si vous êtes avec des enfants.
  • Se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir lorsque vous toussez.

Des solutions pour traiter la toux

Le but du traitement d’une toux sèche est de stopper cette toux improductive et inutile. Les sirops antitussifs permettent de calmer les toux sèches. Ces sirops induisent souvent de la somnolence. Il est intéressant d’utiliser des pâtes antitussives dans la journée et de leur associer un sirop le soir. En cas de glaucome, d’asthme, d’insuffisance respiratoire, de troubles de la prostate, de grossesse, d’allaitement ou de prise d’antidépresseur, un traitement homéopathique peut être indiqué sans risque.

En cas de toux grasse, les traitements permettent de faciliter l’expectoration du mucus. Les agents fluidifiants ou hydratants utilisés diminuent la viscosité des sécrétions et facilitent leur élimination. Les traitements mucolytiques sont contre-indiqués chez les personnes incapables d’évacuer le mucus, en cas d’ulcère de l’estomac et chez les enfants de moins de 2 ans (traitement homéopathique de préférence). La dernière prise doit se faire avant 18 heures. Des inhalations peuvent être associées au sirop pour augmenter l’hydratation du mucus.

La toux, quand consulter ?

Bien qu’étant un symptôme courant, la toux peut se révéler être le signe d’une pathologie plus grave. Il est nécessaire de consulter un médecin dans certains cas. La consultation reste indispensable pour les enfants de moins de 2 ans et conseillée pour les femmes enceintes, notamment en cas de fièvre associée.

Pour les toux sèches :

  • Fièvre supérieure à 38,5°C.
  • Toux chronique, pouvant parfois être d’origine allergique
  • Douleurs thoraciques.
  • Absence d’amélioration au bout de 5 jours.
  • Toux déclenchée par l’effort (asthme, insuffisance cardiaque, cardiomyopathie…).
  • Toux à prédominance nocturne.
  • Toux résistante aux traitements (coqueluche, cancer du larynx, cancer broncho-pulmonaire).
  • Toux bruyante avec des difficultés à avaler et à inspirer, avec une respiration la bouche ouverte.

Pour les toux grasses :

  • Expectoration purulente depuis plus de 2 jours (infection bactérienne).
  • Expectoration mousseuse (risque d’œdème pulmonaire).
  • Expectoration sanglante (pneumonie à pneumocoque, tuberculose, cancer du poumon).
  • Expectoration avec une dyspnée (emphysème, asthme).
  • Fièvre.
  • Toux chronique surtout le matin (broncho-pneumopathie chronique obstructive BPCO due au tabagisme).

Si une personne, notamment un enfant, présente des quintes de toux sèches d’apparition soudaine, l’inhalation d’un corps étranger doit être suspectée.

Le + du pharmacien

  • En cas de toux, pensez à humidifier l’air à l’aide d’un humidificateur afin d’obtenir un degré d’hygrométrie satisfaisant, l’air devenant moins irritant pour les bronches. Si vous ne pouvez pas supprimer le tabac, utilisez des substituts nicotiniques.
Annuaire des services de santé