Troubles du sommeil

Comprendre les troubles du sommeil

L’insomnie se définit comme un impossibilité à dormir. Il existe des insomnies occasionnelles, qui surviennent ponctuellement, et des insomnies chroniques, dans lesquelles il convient de traiter la cause directe. Outre les insomnies d’endormissement, il existe des insomnies de milieu de nuit (un ou plusieurs réveils dans la nuit avec des difficultés à se rendormir), des insomnies du petit matin (réveil vers 4 ou 5 heures du matin), et l’insomnie totale (plus rare).

Des conseils simples pour mieux dormir

  • Gérer son stress, ses anxiétés.
  • Améliorer l’hygiène du sommeil, chambre sans bruits et sans lumières.
  • Aller se coucher dès que l’organisme le demande (paupières lourdes, bâillements).
  • Eviter les activités stimulantes avant le coucher.
  • Eviter les écrans (télévision, ordinateur) avant le coucher, préférer de la lecture ou l’écoute de musique par exemple.
  • Eviter de surchauffer la chambre (la température doit être entre 18 et 20°C).
  • Limiter le café, l’alcool et les boissons stimulantes après 16 heures.
  • Limiter la sieste à 20 minutes maximum en journée.
  • Préférer un dîner léger.

Des solutions pour vous aider à mieux dormir

Les plantes sédatives sont à utiliser en premier lieu. Prises sous forme de tisanes, de gélules ou de comprimés, elles présentent une efficacité en cas d’insomnie légère et passagère. Elles peuvent être associées à un traitement homéopathique.

En cas d’insomnie ponctuelle et occasionnelle, un anti-histaminique au pouvoir sédatif peut être utilisé. Cependant, le traitement ne devra pas dépasser quelques jours.

En cas d’insomnie chronique, une consultation chez le médecin est de rigueur. Si un traitement par somnifère est mis en place, son arrêt doit être programmée et progressif car il existe une accoutumance. La prise de somnifère ou d’hypnotique ne doit toutefois pas devenir habituelle. Leur utilisation est à éviter chez les personnes âgées.

Troubles du sommeil, quand consulter ?

La durée du sommeil varie d’une personne à l’autre. Ce n’est pas la quantité qui importe mais la qualité du sommeil. En effet, un manque de sommeil peut avoir des conséquences très  négatives sur la qualité de vie, la santé psychique et physique. Il ne faut donc pas hésiter à consulter son médecin en cas de :

  • Plus de 3 insomnies par semaine depuis plus de 3 semaines.
  • Somnolence et fatigue dans la journée.
  • Réveil en étant fatigué tous les matins.
  • Changement durable des habitudes ou du rythme du sommeil.
  • Sensation de sommeil de mauvaise qualité, trop fractionné.
  • Irritabilité, troubles de la mémoire, difficultés de concentration

Le + du pharmacien

Pour favoriser votre sommeil, veillez à vous coucher et à vous lever à des horaires réguliers.

Annuaire des services de santé