Comprendre les mycoses

Une mycose est une infection provoquée par des champignons ou des levures. Favorisée par l’humidité, la chaleur et la macération. Ces infections sont très courantes. Les mycoses se développent plus facilement sur une peau lésée, chez les personnes diabétiques ou immudéficientes. Les mycoses se retrouvent souvent au niveau des espaces interdigitaux des pieds (pied d’athlète) et au niveau génital. Le pied d’athlète se traduit par des lésions humides, prurigineuses, rouges, qui desquament et parfois douloureuses. La contamination est le plus souvent indirecte (sanitaires collectifs, piscine, vestiaires, chaussures ou linge contaminé). Les mycoses génitales se caractérisent par des démangeaisons vulvaires, des « pertes blanches » inodores et parfois des brûlures en fin de miction mais sans douleurs. Elles peuvent être déclenchées par la prise d’antibiotiques ou de corticoïdes par voie orale et surviennent souvent durant la grossesse.

Des conseils simples pour éviter une mycose

Pour le pied d’athlète :

  • Eviter tout ce qui favorise la macération. Changer de chaussettes et de chaussures immédiatement après le sport.
  • Porter des chaussettes en coton.
  • Ne pas mettre des tennis sans chaussettes.
  • Ne pas partager les serviettes de toilette ni les chaussures.
  • Protéger les petites plaies, les coupures, les ampoules par un pansement en cas de contact avec un chien, un chat ou un cheval. Ces animaux peuvent transmettre des champignons.

Pour les mycoses génitales :

  • Eviter les sous-vêtements synthétiques et les pantalons trop serrés.
  • Eviter les gants de toilettes, sources de contamination.
  • Ne pas réaliser de douches vaginales (déséquilibre de la flore vaginale).
  • Prendre une douche en cas de forte transpiration.
  • Laver les sous-vêtements à 70°C.
  • Utiliser un gel lavant à pH physiologique (environ 5.5) pour respecter la flore vaginale naturelle.
  • Utiliser des lingettes pour toilette intime en cas de voyage.

Des solutions pour lutter contre les mycoses

Pour le pied d’athlète, il convient d’adopter une hygiène stricte, matin et soir avec un savon surgras ou une solution antiseptique moussante. Le sèche-cheveux peut être utile pour bien sécher entre les doigts de pieds. Le traitement local sous forme de crème doit être suivi pendant plusieurs semaines. Après certains traitements, efficaces en une seule application, il faut attendre 24 heures pour se laver les pieds.

Pour les mycoses génitales, il convient d’associer un traitement à base d’ovules antifongiques à un traitement externe. Le traitement doit être poursuivi, même pendant les règles (l’usage de tampons devra être évité car ils absorbent les substances actives traitantes). Afin de calmer les irritations et les démangeaisons, un savon à pH alcalin doit être utilisé pendant 15 jours.

Mycoses, quand consulter ?

Les mycoses sont des affections courantes et ne nécessitent une consultation que dans certains cas :

  • Mycose génitale chez la femme enceinte.
  • Absence d’amélioration sous 48 heures (mycose génitale) ou quelques jours avec un traitement local (pied d’athlète).
  • Fièvre, frissons, douleurs pelviennes (mycose génitale).

Le + du pharmacien

  • Pour les mycoses génitales, pensez à traiter simultanément le partenaire. Pour le pied d’athlète, poudrez l’intérieur des chaussures et des chaussettes avec un talc antifongique pour éviter toute réinfestation. En prévention, pensez probiotiques !
Annuaire des services de santé