Oreilles : otites, bouchons de cérumen

Comprendre les otites

Une otite est une inflammation ou une infection de l’oreille. On distingue :

  • L’otite externe est due à la stagnation de l’eau dans le conduit auditif externe, favorisant le développement des bactéries et des champignons. Survenant surtout chez les baigneurs, elle se caractérise par des démangeaisons et des douleurs bilatérales.
  • L’otite moyenne aiguë, d’origine virale ou bactérienne, provoque un écoulement (purulent ou non) derrière le tympan. Elle conduit à une douleur vive parfois accompagné de fièvre. Elle atteint surtout les enfants de moins de 2 ans.
  • L’otite barotraumatique est due aux différences de pression au niveau atmosphérique et dans la cavité de l’oreille interne. Survenant à l’atterrissage d’un avion, lors de plongée ou de voyage en voiture en montagne, elle est responsable d’une vive douleur et d’une sensation de surdité.
  • L’otite séromuqueuse conduit à un déficit de l’audition. Sans infection, elle se manifeste par un épanchement chronique derrière le tympan.
  • La pathologie de l’oreille interne entraine vertiges et surdité.

Des conseils simples pour éviter les otites

  • Limiter l’emploi des Coton-Tige (uniquement pour le pavillon externe et l’entrée du conduit auditif).
  • Se moucher ou moucher un enfant régulièrement à l’aide d’un mouche-bébé, ou nettoyer le nez à l’aide de solution d’eau de mer en pulvérisation.
  • Utiliser des solutions hydro-alcooliques pour se désinfecter les mains.
  • Eviter de mettre la tête sous l’eau à la piscine.
  • Nettoyer le conduit auditif 2 ou 3 fois par semaine avec un spray d’eau de mer stérilisée.
  • Au décollage et à l’atterrissage d’un avion, lors de trajet montagneux en voiture, sucer un bonbon ou un chewing-gum, faire téter les bébés.

Pour les otites moyennes aiguës chez l’enfant :

  • Maintenir une température entre 18 et 20°C dans les pièces (éviter une atmosphère trop chaude et trop sèche).
  • Aérer souvent les chambres.
  • Couvrir son nez et sa bouche en cas de toux ou d’éternuement, utiliser des mouchoirs jetables.
  • Laver les mains fréquemment, insister entre les doigts.
  • Couper souvent les ongles.
  • Eviter le contact avec des personnes malades, les postillons lors de toux ou d’éternuements
  • Ne pas exposer les enfants à la fumée de tabac.

Des solutions pour traiter les bouchons de cérumen

Le traitement en cas de bouchon de cérumen doit permettre le dissoudre. Il faut le fluidifier à l’aide d’une solution cérumenolytique utilisée en bain d’oreilles. Le cérumenolytique doit être réchauffé entre les mains ou sous l’eau tiède et laisser dans l’oreille quelques minutes. Ces solutions ne doivent pas être utilisées en cas de brèche du tympan ou de port d’aérateurs transtympaniques. Le bouchon doit ensuite être éliminé à l’aide d’une petite poire à lavement remplie d’eau tiède savonneuse.

Un antalgique peut être nécessaire afin de diminuer les douleurs lors des otites.

Otites, quand consulter ?

Chez les enfants, une consultation médicale est impérative dès que survient une douleur au niveau des oreilles.

Chez les adultes, un avis médical est nécessaire en cas de :

  • Baisse brutale de l’audition.
  • Acouphènes.
  • Traumatismes de l’oreille (choc ou bruit trop fort).
  • Ecoulement de l’oreille.
  • Diabète associé.

La visite médicale permet de vérifier l’intégrité du tympan avant l’administration de gouttes auriculaires.

Le + du pharmacien

  • Pour éviter les otites dues au changement de pression lors de vol en avion, pensez aux bouchons « spécial avion » munis d’un filtre en céramique régulant la variation de pression en douceur.
Annuaire des services de santé