Yeux : irritations, conjonctivite

Comprendre la conjonctivite

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive de l’œil. Uni ou bilatérale, elle peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. La conjonctivite se caractérise par un œil rouge, non douloureux, sans baisse de l’acuité visuelle, un écoulement clair ou purulent collant les paupières le matin au réveil, une sensation de sable sous les paupières, une démangeaison des paupières parfois enflées. Une conjonctivite est contagieuse seulement si elle est d’origine virale ou bactérienne.

Des conseils simples pour éviter une conjonctivite

  • Préférer les présentations unidoses pour les collyres et les solutions de lavage oculaire.
  • Jeter les flacons de collyres 15 jours à 1 mois après l’ouverture selon les produits.
  • Jeter les unidoses après utilisation ou les conserver maximum 24 heures si elles sont rebouchables.

Pour éviter une conjonctivite allergique :

  • Eviter de tondre le gazon en période d’allergie.
  • Jardiner avec des lunettes et un masque de protection.
  • Ne pas conduire avec les fenêtres ouvertes en période d’allergie.
  • Réduire le contact avec les animaux domestiques, notamment les chats.
  • Eviter les moquettes et les tapis.
  • Eviter la fumée de tabac.

Pour éviter de transmettre une conjonctivite virale ou bactérienne :

  • Eviter de se frotter les yeux.
  • Se laver les mains avant et après avoir touché ses yeux.
  • Jeter le maquillage pour les yeux s’il a été utilisé juste avant une conjonctivite.
  • Ne pas porter de lentilles pendant la conjonctivite et jeter celles portées avant la conjonctivite ou les désinfecter (pour les lentilles dures). Ne mettre des nouvelles lentilles que 24 heures après l’arrêt du traitement.

Des solutions pour traiter une conjonctivite

La majorité des conjonctivites sont d’origine virale et bactérienne. Dans ce cas, après un lavage des mains, il convient de nettoyer soigneusement les yeux à l’aide de compresses (une par œil si les deux yeux sont atteints) imbibées de solution de lavage oculaire. L’application d’un collyre antiseptique plusieurs fois par jour permet de traiter la conjonctivite.

L’utilisation d’un collyre ou d’une pommade à base de corticoïdes ne doit jamais se faire sans avis médical. En effet, les corticoïdes risquent d’aggraver les lésions de l’œil en cas de conjonctivites infectieuses.

L’emploi d’un antibiotique reste rare et plutôt réservé à la conjonctivite du nourrisson.

Le traitement le plus efficace pour la conjonctivite allergique est l’arrêt de l’exposition à l’allergène. Pour réduire les troubles de manière plus rapide, il est possible d’utiliser un collyre anti-allergique, parfois associé à un anti-allergique par voie orale.

Dans tous les cas, il est impératif de bien laver les mains et les yeux avant tout traitement et de retirer les lentilles de contact jusqu’à la disparition de la conjonctivite.

Conjonctivite, quand consulter ?

Les conjonctivites sont des affections fréquentes et sans danger dans la plupart des cas. Il convient de consulter un médecin en cas de :

  • Douleurs oculaires.
  • Œil dur.
  • Nausées ou maux de tête associés à un œil rouge.
  • Photophobie.
  • Flou ou baisse de l’acuité visuelle.
  • Traumatisme ou projection dans l’œil.
  • Œil gonflé associé à de la fièvre.
  • Œil opéré depuis moins de 3 mois.
  • Conjonctivite non améliorée après 48 heures de traitement.
  • Diabète ou de déficit immunitaire associé.

Le + du pharmacien

  • Pour limiter la sécheresse oculaire et les conjonctivites qui en découlent, pensez à utiliser les substituts de larmes (personne âgée ou lors de certains traitements) ou un spray lubrifiant (porteurs de lentilles, travail sur écran).
Annuaire des services de santé